Search
  • Anne Balme

Pratiquer la Sophrologie dans un but prophylactique...


La Sophrologie est une méthode qui agit sur les fonctions naturelles de l’Être Humain. Elle agit notamment notre système nerveux végétatif qui régit nos fonctions vitales comme la circulation sanguine (fréquence cardiaque, pression artérielle), la respiration, la digestion, le maintien de la température… et gère la quasi-totalité des régulations et adaptations de notre organisme.

Les deux systèmes qui le composent sont le système sympathique et le système parasympathique. Et ceux-là agissent de façon complémentaire. Par exemple :

  • la dilatation de nos vaisseaux sanguins se fait en relation avec notre système parasympathique, tandis que le sympathique se charge de leur contraction.

  • l’accélération de nos battements cardiaques est en lien avec le système sympathique, tandis que leur ralentissement dépendra du parasympathique.

Au cours d’une séance de Sophrologie, on peut voir apparaitre des manifestations liées à l’activité de notre système parasympathique telles que: bâillements, détente musculaire, ralentissement du rythme cardiaque…

En effet, si le système sympathique accélère notre métabolisme pour nous permettre de nous activer, par exemple en cas de danger ou de peur pour agir/réagir ; la régénération, la détente sont, elles, des réponses de notre système parasympathique, renforçant alors notre système immunitaire.

C’est bien lui qui participe à nous protéger des attaques microbiennes et virales. Le stress, l’inquiétude, la colère, la frustration… font baisser notre taux d’immunoglobulines ), fragilisant et désorganisant notre système immunitaire.

Les immunoglobulines constituent 75 à 80 % de nos anticorps circulants. Elles protègent l’organisme des bactéries, virus et de certaines toxines présentes dans le sang ou la lymphe

N’avons-nous pas tous fait l’expérience de cette fragilité, qui nous amène à tomber plus facilement malade, lorsque nous sommes fatigués ou surmenés ?

Depuis la fin des années 30, les scientifiques cherchent à comprendre comment l’esprit peut avoir un impact sur le système immunitaire.

C’est la naissance de la psycho-neuro-immunologie (PNI) qui étudie le lien entre le système nerveux et le système immunitaire. Au début des expériences furent pratiquées seulement sur les animaux, puis sur les personnes en bonne santé et enfin sur les malades pour comprendre les maladies psychosomatiques.

Notre médecine traditionnelle a plutôt tendance à séparer le corps et l’esprit. La PNI puis le neuropsychiatre Alfonso Caycédo, au travers ses recherches pour mettre au point la Sophrologie, ont mis en évidence le lien entre les deux. La communication se fait d’ailleurs dans les deux sens : le mental peut influencer le fonctionnement du système immunitaire et le système nerveux influence lui aussi le système immunitaire.

Certains résultats montrent qu’il suffit de 5mn d’activation positive associée à de la relaxation pour provoquer la sécrétion d’immunoglobulines pendant 6 heures environ.

Ainsi, par la pratique de la Sophrologie, ne serait-ce que quelques minutes par jour, nous pouvons renforcer notre système de défense !
A vous de jouer pour vérifier sur vous…
6 views
Contact  : 06 19 20 91 40
bouton3.png
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now